LES HUMILIATIONS
LA LIGNE VERTE
LES PREMIERS SIGNES
LA LUTTE
LES SACCAGES
LES VOLS
LES HUMILIATIONS
LA SURVIE
VERS LES MESSAGES

Le buldozer approche

L'enfant se cache

Comme au zoo

Le tri, montrer pâte blanche

Les droits bafoués

Dépouillés, parqués, traités comme des animaux.

Un jour, voulant nous rendre à Qalqilya alors que la ville était bouclée, nous avons demandé conseil auprès de nos hôtes :
- « Si nous rencontrons les soldats, que pouvons nous dire pour justifier notre allé à Qalqilya ? »
Abul-Atif, avec un petit sourire, nous répond très sérieusement :
- « Vous avez qu’à dire que vous allez visiter le zoo. »
- « Il y a un zoo à Qalqilya ?
- Oui, c’est le plus grand d’Israël.
- C’est bizarre, car sur les prospectus il n’en parle jamais.
- Pas encore mais cela va venir et bientôt les gens du monde viendrons voir comment il faut faire pour traiter les animaux. »

Aussi bizarre que cela puisse paraître, à ce moment là, nous n’avons pas compris l’humour d’Adul-Atif. Ce n’est que plusieurs mois plus tard, en regardant un reportage sur Canal Plus et en écoutant un dirigeant de la mairie de Qalqilya parler, que nous avons compris.
Oui en effet, c’est bien un immense zoo qui est construit à Qalqilya et maintenant sur toute la Cisjordanie. Une réserve humaine, avec les horreurs qui l’accompagne.
L’exemple de Gaza est étendu à toute la population non juive. Nous savons aujourd’hui, que les Bédouins du Néguev subissent le même sort, à l’intérieur même d’Israël.
Méditons!

lemurajayyous
18/05/05