LA SURVIE
LA LIGNE VERTE
LES PREMIERS SIGNES
LA LUTTE
LES SACCAGES
LES VOLS
LES HUMILIATIONS
LA SURVIE
VERS LES MESSAGES

Réservoirs et capteurs solaires

Un puisard dans un verger

Restes aprés pressage des olives

L'huile d'olive est libérée

L'ingéniosité à l'honneur.

Durant notre séjour à Jayyous, en plus de l’accueil chaleureux que nous avons pu recevoir, nous avons constaté que la débrouillardise règne en maître. Par la force des choses bien sûr mais aussi par simple observation et ingéniosité.
Sur toutes les terrasses ou presque, nous apercevons des réservoirs d’eau en plastique noir et également des chauffe-eau solaire. Rien d’étonnant pour cette région particulièrement ensoleillée. Mais en y regardant de plus prés, l’efficacité du système construit de récup a de quoi surprendre. Mais ça marche et ça marche bien.
Une autre sorte de chauffe-eau qui utilise en énergie l’huile de vidange est utilisé pour les douches. Tout le bon fonctionnement du système repose sur le bon réglage de l’arrivée d’huile. Mis en extérieur, la fumée dégagée est à peine visible.
Une autre forme de débrouillardise est la récupération de l’eau dans des puisards judicieusement disposés dans les vergers.
Tout est bon dans l’olivier. Le bois pour le chauffage, les fruits pour l’huile. Moins connu est l’utilisation des restes après pressage. A Jayyous les habitants s’en servent pour se chauffer.
L’huile d’olive si prisée et si bonne ne peut pas toujours être vendue. Il y a de grosses difficultés à exporter ce liquide délicat. Souvent, la récolte reste sur les bras. Que faire de cette récolte perdue. Bien des familles à Jayyous la transforme en morceaux de savon.
Il y a bien d’autre « combines » utilisées en Palestine. Toutes nous renvoient vers notre société de consommation avec une forte remise en cause de celle–ci.
Lorsque l’on rentre, nos problèmes nous paraissent bien futiles.

lemurajayyous
18/05/05